Chauffeurs de Taxi malhonnêtes de Prague

Un journaliste tchèque a été menacé pour avoir levé le voile sur les taxis de Prague qui ‘’volent’’ les touristes

Des chauffeurs de taxi de Prague sans scrupules utilisent un certain nombre d’astuces pour surcharger les touristes étrangers, c’est ce qu’une investigation d’un journaliste tchèque a découvert

Avec sa gloire architecturale et ses miles de ruelles étroites et pavées, Prague est devenu une des principales destinations touristiques d’Europe.

Mais un des résidents de la ville a levé le voile sur une partie des bas-fonds de la capitale tchèque qui volent des milliers de livres aux touristes étrangers et ce à chaque année.

Utilisant une caméra vidéo pour documenter ses efforts, le journaliste tchèque Janek Rubes travaillant pour stream.cz s’est lancé à la poursuite des chauffeurs de taxi sans scrupules qui charge des frais exorbitants aux touristes.

Pour ces efforts, il déclare avoir été attaqué et averti qu’une de ses vidéos serait sa ‘’dernière’’.

‘’Je déteste ça quand les touristes se font volés,’’ a déclaré M. Rubes au Télégraphe expliquant pourquoi il est prêt à courir le risque’’. ‘’J’ai des amis et de la famille qui voyage beaucoup vers Prague et ils se font toujours arnaqués par les taxis. Et cela dure depuis 25 ans et personne n’a fait en sorte que ça s’arrête.’’

‘’Le maire? La police? Ils n’ont pas fait en sorte que ça s’arrête et c’est toujours les mêmes gars.’’

Prague a établi un tarif fixe de 28 couronnes tchèque par kilomètre. Mais en utilisant un nombre d’astuces les chauffeurs sans scrupules sont capables de charger jusqu’à 5 £ par kilomètre.

Les méthodes incluent s’entendre sur un tarif fixe plus élevé à l’avance, installer un bouton ‘’turbo’’ caché qui fait accélérer le compteur du taxi, et cacher le point décimal du compteur afin d’inciter les clients à payer 10 fois le bon montant, déclare M. Rubes.

‘’Quand c’est le temps de payer, le chauffeur est très prudent, ne dit rien, et pointe simplement le compteur et le client paie 10 fois le bon montant. Si le chauffeur est interrogé par la police il dit simplement qu’il pensait que c’était un pourboire.’’

  1. Rubes dit que sa recherche dans le monde souterrain des chauffeurs de taxis criminels a attiré de l’attention non désirée, et il y a déjà eu un nombre de menaces contre lui.

” Toutes leurs activité accumulent jusqu’à des centaines de millions de couronnes tchèques à chaque année, et quand quelqu’un comme moi essaie d’arrêter le flux d’argent ils sont vraiment fâchés.’’

(Source: Le Télégraphe, 2015)

 

Le maire de Prague a eu la chance de voir par lui-même que les affirmations voulant que des chauffeurs de taxi de la ville volent des touristes sans méfiance sont vraies

Se faisant passer pour un visiteur italien, à l’aide d’une fausse moustache et de lunettes de soleil, Pavel Berm a hélé un taxi pour un court voyage – et il a promptement surfacturé de 500%. M. Bern a dit qu’il a été choqué par l’étendue du problème et a juré de mettre en place des contrôles sur les chauffeurs de taxi. L’opération sous couverture dans la capitale tchèque a été pensée par un journal. Le journal quotidien, Dnes – qui fait campagne contre la surfacturation – a persuadé M. Bren de teindre ses cheveux en noir, de les lisser et de mettre une moustache, une barbiche et des lunettes dispendieuses comme déguisement.

Surfacturation Outrageuse

Une fois habillé comme un ‘’italien’’, le maire a attrapé un taxi pour le voyage de 3 km (1.8 miles) jusqu’au Château de Prague. Il s’est retrouvé dans un taxi ayant un compteur truqué et on lui a facturé l’équivalent de 26 euros (18,34 £) pour un voyage qui aurait normalement dû coûté 4.3 euros. ‘’Déguisé comme je l’étais, je m’attendais certainement à être facturé un prix plus élevé, mais pas à ce point,’’ a dit M Berm. Les chauffeurs qui sont pris à surfacturé font face à une amende ou pourraient perdre leurs licences. Le chauffeur mérite d’être puni sévèrement – je remets l’affaire entre les mains des officiels à la mairie.’’ Le chauffeur pourrait s’exposé à une amende allant jusqu’à 33,000 euros (43,000$), ajouta-t-il, et il est en danger de perdre son permis si il est pris à commettre la même offense. Dans un autre taxi, M. Berm a vu son tarif augmenté par 200% quand il a demandé s’il pouvait payer en euros, plutôt qu’en couronnes (koruna). Il a dit que plus d’employé de la mairie auront la tâche d’aller sous couverture afin de trouver des chauffeurs de taxi qui ne respectent pas les règles. Les taxis de Prague ont des compteurs réguliers mais on dit que certains chauffeurs ont installés des dispositifs qui accélèrent les compteurs afin d’augmenter le tarif. Une parlementaire allemande s’est plainte l’année dernière qu’on l’avait surfacturée durant une visite, tandis que la plus part des locaux utilisent seulement des opérateurs de mini taxi qui ont bonne réputation et qui ont été réservés par téléphone. Les officiels ont peur que les chauffeurs de taxi notoires de la ville pourraient faire fuir certains des millions de touristes qui affluent à Prague chaque année, ce qui leur ferait perdre un revenu inestimable. En attendant, M. Berm conseille aux visiteurs de s’entendre avec le chauffeur sur un tarif fixe avant d’embarquer dans le taxi.

Un correspondant de BBC à Prague dit que les histoires à propos de chauffeurs de taxi malhonnêtes font maintenant partie du folklore local, avec des histoires de chauffeurs qui câblent les sièges de passagers afin de donner un choc électrique aux clients s’ils s’objectent au prix.  (source BBC)

Lisez-en plus sur les tristes histoires du taxi  ici.